Faits et chiffres

PAYS DE DEPLOIEMENT

Inde et Côte d’Ivoire

RÉGIONS EN CÔTE D’IVOIRE

Zones rurales des départements de Daloa, Issia et Méagui

PERIODE CIBLE

2018–2020

POPULATION CIBLE

  • Les enfants de première et de deuxième année dans les écoles formelles
  • Les enfants dans les écoles communautaires à plusieurs niveaux

FACILITATEURS / FORMATEURS

  • Enseignants
  • Facilitateurs communautaires

PRINCIPAUX OBJECTIFS

  • 80 % des étudiants assistent régulièrement aux sessions
  • 10 enseignants/5 animateurs utilisent efficacement la méthodologie
  • Le ministère de l’Education prévoit adopter ce nouveau programme adapté
  • 80 % des enfants ont augmenté leurs connaissances à la fin de la période de mise en œuvre

PARTENAIRES

Share this project:

A propos du projet

Le Projet d’amélioration de la lecture-écriture et du calcul (PALEC) a été introduit en Côte d’Ivoire afin d’apporter un changement pédagogique axé sur l’amélioration des résultats d’apprentissage durant les premières années d’études. Il permet aux élèves de différents niveaux d’apprendre à leur propre rythme simultanément dans une même salle de classe grâce à une grande variété de matériel didactique.

Défi

Si des progrès considérables ont été réalisés pour améliorer l’accès à l’éducation en Côte d’Ivoire, l’achèvement universel du cycle primaire reste un défi puisque seulement 82 % des enfants terminent l’enseignement primaire. En outre, plus de 70 % des enfants n’ont pas acquis les compétences nécessaires en français et en mathématiques à la fin de la troisième année.

Solution

Lancé en Inde par le Rishi Valley Institute for Educational Resources (RIVER) il y a environ 30 ans, l’apprentissage par l’activité est une approche selon laquelle les enfants du primaire apprennent à leur rythme. Un large éventail de ressources clairement différenciées est utilisé afin d’aider les enfants à cheminer en tant qu’apprenants indépendants, et ce, en fonction de leurs aptitudes et de leurs compétences.

En Côte d’Ivoire, les principales caractéristiques du PALEC sont les suivantes :

  • organisation de classes multigrades divisées en groupes menant des activités indépendantes avec le soutien des enseignants et des camarades de classe ;
  • programmes d’études divisés en unités ou en étapes ;
  • enseignement et apprentissage par le biais d’une série d’activités et de possibilités d’apprentissage indépendant et par les pairs ;
  • enseignant agissant comme facilitateur plutôt que simple instructeur ;
  • évaluations non menaçantes et intégrées aux activités réalisées par les enfants, selon lesquelles ils ne passent à l’étape suivante qu’après avoir acquis une certaine maîtrise des compétences.

L’échelle d’apprentissage est au cœur du concept d’apprentissage par l’activité selon lequel chaque échelon représente la maîtrise d’une compétence donnée qu’un enfant doit acquérir avant de passer à l’étape suivante. La technologie intégrée à l’ensemble du système assure la saisi des indicateurs de fréquentation, d’apprentissage et des progrès réalisés en classe, permettant ainsi une intervention et un soutien opportuns au niveau du district et de l’État.

Résultats à ce jour

Au cours de l’année scolaire 2018-2019, un projet pilote a été déployé dans cinq écoles formelles auprès de plus de 800 enfants en première et deuxième année, ainsi que dans cinq écoles communautaires de la région de Daloa en Côte d’Ivoire. Une équipe dédiée au sein du ministère de l’Education a été pleinement impliquée dans l’élaboration et la mise en œuvre du programme, y compris le soutien aux enseignants. Dix enseignants et cinq animateurs communautaires ont été formés avec succès, ainsi qu’une équipe d’inspecteurs, de conseillers pédagogiques et de directeurs d’école.

L’évaluation de la phase pilote menée par Innovations for Poverty Action (IPA) a présenté des résultats mitigés dans les écoles formelles, où les enseignants responsables de grands groupes d’enfants ont rencontré des difficultés pour appliquer la nouvelle pédagogie. Des résultats plus encourageants ont été constatés dans les écoles communautaires dotées de classes plus petites. Dans l’ensemble, le volet technologique du PALEC a révélé des difficultés en raison de la faible connectivité dans les zones rurales éloignées.

Au vu des résultats de l’évaluation, l’expérimentation du PALEC a été interrompue dans les écoles formelles, tandis qu’elle a été poursuivie dans les écoles communautaires au cours de l’année scolaire 2019-2020. Une évaluation finale sera menée afin d’éclairer la décision des partenaires sur une éventuelle extension du projet à d’autres écoles communautaires.

Preuves scientifiques

Des études menées par l’UNICEF et d’autres agences de développement ont documenté l’amélioration générale des compétences académiques et socio-émotionnelles grâce à cette approche. Selon un rapport de l’UNICEF publié en 2013, plus de 10 millions d’enfants dans 250 000 écoles ont bénéficié de l’impact positif de ce programme.

Impliquez-vous

Bien maîtrisé, le PALEC offre une solution potentielle pour améliorer l’apprentissage dans les classes multigrades dans les écoles communautaires et formelles de niveaux multiples.

Possibilités de partenariat :

  • Financer l’extension géographique et l’intégration du programme aux politiques
  • Promouvoir des programmes complémentaires (infrastructure des salles de classe, panneaux solaires, infrastructure d’apprentissage, programmes d’alimentation scolaire, etc.) en s’appuyant sur le canal de distribution établi