Tony’s Chocolonely rejoint TRECC pour améliorer la qualité de l’éducation dans les communautés productrices de cacao

La chocolaterie néerlandaise Tony’s Chocolonely et TRECC travailleront ensemble pour améliorer les compétences en lecture et en calcul dans les communautés cacaoyères ivoiriennes.  Avec ce nouveau partenariat, Tony’s devient la dixième entreprise à rejoindre TRECC après Barry Callebaut, Blommer, Cargill, Cémoi, Caboz, Hershey, Mars, Mondelez International et Nestlé.

En collaboration avec J-PAL Europe et le gouvernement ivoirien, Tony’s Chocolonely mettra en œuvre un modèle d’enseignement ciblé pour stimuler l’alphabétisation et le calcul au niveau de l’école primaire. Le programme a été évalué par une série d’évaluations aléatoires en Inde, au Kenya et au Ghana, montrant que l’enseignement au niveau de l’enfant influence de manière importante, forte et positive les résultats d’apprentissage des enfants.

L’intervention consiste à tester les niveaux des élèves et en les regroupant ensuite en fonction de ces niveaux, à leur fournir du matériel approprié et en adoptant un nouveau style pédagogique afin de rendre les classes plus interactives. Le modèle vise à donner aux enseignants les outils nécessaires pour donner des cours plus dynamiques au sein desquels les enfants sont éduqués au travers d’activités engageantes et adaptées à leur niveau réel, les aidant ainsi à rattraper leur retard. Dans une première phase, l’initiative sera mise en place dans 25 écoles autour de la ville de Méagui, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Environ 2 600 enfants participeront à cette initiative.

L’importance d’une éducation de qualité dans la production durable du cacao

« La mission de Tony’s Chocolonely est de faire de l’absence totale d’esclavage la norme dans l’industrie du chocolat. Et nous pensons que l’accès à une éducation de qualité est un élément crucial de toute stratégie visant à éliminer l’esclavage moderne et le travail des enfants dans la production de cacao », explique Henk Veldman, directeur de la Fondation Chocolonely. «Grâce au programme, nous espérons que les parents et les communautés de Méagui se rendent compte que l’éducation dans leur région s’est améliorée et qu’ils soient convaincus que leurs enfants auront un meilleur avenir en allant à l’école. C’est très important dans la réalisation de notre mission, car nous espérons que les communautés ressentent que l’éducation est un meilleur avenir pour les enfants que de travailler de longues heures dans le cacao. »

Dans le cadre du renforcement de politiques réalisé par TRECC, le gouvernement ivoirien sera fortement impliqué dans ce projet en tant que principal exécutant. Selon Henk Veldman, cela constitue une caractéristique bénéfique du projet: «Pour toute efficacité à long terme, le gouvernement doit être impliqué. Nous sommes vraiment heureux de voir que le ministère s’est engagé à faire [de ce programme] un succès. »

Image d’entête : Tony’s Chocolonely/Flickr CC-BY-NC